Le CH d'Erstein...

Parce ce que la santé mentale peut concerner tout le monde

Découvrez le en images

Centre Hospitalier d'Erstein > Pictocom > Éléments théoriques et principes d'utilisation des supports > L’utilisation des outils de communication en prise en charge groupale, en prise en charge individuelle

L’utilisation des outils de communication en prise en charge groupale, en prise en charge individuelle

Afin que les enfants puissent mieux comprendre et se faire comprendre dans les différents lieux qu’ils fréquentent nous avons cherché à définir des modalités d’utilisation commune à l’ensemble des institutions présentes à ce sous-groupe de réflexion.

Nous pouvons peut-être distinguer deux types d’outils de communication avec photos, dessins ou pictogrammes :

  • Individuel : outil de communication individuel qui sera mis en place selon les capacités de l’enfant suite à une concertation entre professionnels et famille afin que l’enfant puisse l’utiliser le plus quotidiennement possible pour qu’il se l’approprie au mieux (classeur de communication, banane avec des images, cahier de communication….). Cet outil va être élaboré plutôt dans un cadre individuel (orthophoniste, éducateur…), cadre qui sera le lieu d’apprentissage formel (utilisation de l’outil, encodage du vocabulaire, discrimination des supports visuels…). L’apprentissage doit simultanément être transférable à la vie quotidienne (famille, lieu et groupe de vie …) avec un enseignement plus informel, l’enfant expérimente et généralise ainsi ses acquis.
  • Groupal : il s’agit des supports de communication que l’enfant pourra trouver au sein des groupes auxquels il est intégré (classe, IME, hôpital de Jour…). L’utilisation d’un support groupal permet de proposer un outil de communication propre au groupe et de souligner la dynamique groupale (présentation des consignes et interdits, évoquer les émotions, les lieux, les personnes, les objets, les emplois du temps…). Pour cela, il est possible d’envisager des tableaux/planches qui contiennent le vocabulaire propre à un endroit (exemple : set de table dans la salle à manger ou à la cantine pour le repas – voir dans kit d’utilisation, onglet images et pictogrammes - ; dans une salle de classe ou de groupe, des tableaux avec le matériel pour du bricolage ou des jeux ; dans une salle de sport, des images de l’équipement…). Les enfants, ayant plus de moyens d’expression et de compréhension mis à leur disposition, pourront peut-être, un peu plus, s’inscrire dans la dynamique groupale qui leur est proposée.

  • Rem : concernant la représentation du groupe dont l’enfant fait partie, il appartient aux adultes de proposer un élément en photo, dessin ou objet qui symbolise ce groupe. A partir de cette représentation nous pouvons penser qu’un travail de reconnaissance, d’appartenance au groupe pourrait avoir lieu.

                              Ex : « groupe hérisson », se choisir une mascotte…

Il est toutefois important de souligner qu’avoir un outil de communication individuel et un outil de communication groupal n’est pas sans poser des difficultés. Il s’agira donc de les réfléchir de manière à ce qu’ils puissent être complémentaires.